18 mai 2022

Les Wriggles – 7 Chansons de Noël (EP)

C’est en 1994 que débute la formidable histoire des Wriggles. 5 élèves de l’ENSATT (École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre) s’y rencontrent et sympathisent. Ils s’appellent Christophe Gendreau, Frédéric Volovitch, Stéphane Gourdon, Antoine Réjasse et Franck Zerbib. Leur credo : l’humour. Ils vont s’armer d’une seule guitare et écrire leur texte avec une bonne dose d’humour noir. Leur identité visuelle va faire date : ils s’habillent tous entièrement en rouge et ajoutent un nez rouge. Richard Kalfa les rencontre et décide de les faire jouer au Point Virgule. Devant le succès des représentations, il souhaite produire leur premier album. Et c’est en 1997 que sort Justice avec des saucisses. A son échelle, c’est un véritable succès. Leurs chansons plaisent et font rire. Elles peuvent se moquer de sujets de société (Dieubouddhallah), faire de l’humour noir (Plouf) ou ne rien raconter du tout (Monolithe, une chanson où l’on apprend absolument rien du tout sur une montgolfière). Le bouche à oreille est fulgurant et le groupe commence déjà à jouer à guichet fermé : Olympia et même 3 dates à la Cigale. Ils vont en profiter pour enregistrer un album live.

En 1999, sort alors leur 2ème opus Les Wriggles partent en live où s’ajouteront aux morceaux du premier album quelques nouvelles compositions. Pour l’anecdote, c’est à cette période là qu’un copain m’a fait écouter pour la première fois. Je ne saurais pas dire combien de fois je l’ai écouté. Sûrement beaucoup trop. 20 ans après, je connais chaque titre sur le bout des doigts. Le succès continue sur sa lancée. De plus en plus de gens connaissant les Wriggles car leur live est un véritable spectacle théâtral très vivant. Chaque morceau est chorégraphié et interprété façon skech. Et ça plait. En 2002, le groupe signe avec le label Atmosphériques, LE label du moment. Pour l’anecdote, Marc Thonon a créé le label en 1996 et a sorti l’année suivante, l’album éponyme de Louise Attaque record de ventes pour un disque français.

En 2002, sort leur troisième album Ah bah ouais mais bon. Le thème de l’album est dans la même lignée que les précédents opus. Le succès est une fois de plus au rendez-vous et l’album contient 2 musiques qui vont devenir de véritables hymnes pour tout fan des Wriggles qui se respecte : La Petite Olive et Poupine et Thierry. La première raconte simplement l’histoire de Julie, une petite olive qui parle tellement avec le soleil qu’elle en est devenue énorme. La seconde traite de l’amour improbable entre un lapin et une belette. Le groupe ne cesse dans ce morceau d’envoyer des tacles aux chasseurs avec d’habiles jeux de mots (Thierry est chasseur et comme tous les chasseurs, il est CON – tent d’aller chasser). Je ne peux m’empêcher de vous partager cela ci-dessous :

La vidéo ci-dessus est extraite du premier DVD du groupe, sorti en 2003 et baptisé tout simplement Les Wriggles à la Cigale. Le groupe continue les concerts et écrit un nouveau disque qui sortira en 2005 : Moi d’abord. La même recette est gardée : cela traite de sujets simples (les Voisins), de sujets sociétaux (Délit de face, yes !). Cet album verra à mon sens plus de chansons se concentrant sur la « beauté » du texte et non son côté dénonciateur ou marrant (Fenêtre sur cœur, Papillons). La même année, Fred créé un groupe avec son frère et ils se baptisent Volo (ils s’appellent Volovitch). Antoine et Franck commencent à avoir d’autres idées qui ne sont pas forcément compatibles avec le groupe. En 2006, le groupe sort un album Best-Of et annonce dans la foulée le départ d’Antoine et Franck. Ils désirent se concentrer sur leur projet solo. On imagine non sans mal la réunion de crise entre les 3 membres restants. D’autant que Volo sort son 2e album, Stéphane publie son premier album solo (sous le nom de Noof) et Christophe devient metteur en scène de « gros » spectacles. Les 3 compères décident néanmoins de continuer l’aventure.

Ils sortent en 2007 l’album bien malignement intitulé Tant pis ! Tant mieux ! (Tacle aux 2 déserteurs ?) Ce sera le dernier avant longtemps. La tournée se fait à 3 mais attire moins l’attention. Il faut reconnaitre que c’est difficile d’occuper autant d’espace à 3 qu’à 5. Le groupe fait le taf et assure la tournée. Parallèlement, Fred et Volo sont prolifiques et sortent un album par an. Noof compose son 2ème album. Inconsciemment ou non, c’est individuellement que le groupe regarde vers l’avenir. En 2009, il sort son 3e DVD, Les Wriggles en TourNez. Et dans la foulée, annonce la fin du groupe. Et voilà, les Wriggles ne sont plus. Vraiment ?

Du temps est passé, de l’eau a coulé sous les ponts comme on dit. Tel le phénix, Les Wriggles renaît de ses cendres en 2018 avec toutefois une légère modification. Franck et Antoine réintègrent le groupe. Fred et Christophe ne souhaitent pas reprendre l’aventure et vont continuer leur route de leur côté. Alors pour la première fois depuis son existence en 1995, des nouveaux membres intègrent le groupe : Emmanuel Urbanet (Joyeux Urbains) et Fabien Marais. Le groupe annonce un nouvel album pour le début de l’année 2019. J’ai un peu craint cette sortie. Arriveront ils à se renouveler plus de 10 ans après l’arrêt presque forcé ? Ceux qui avaient quitté le groupe le réintègrent alors que ceux qui étaient resté le quittent à leur tour. Ça sent un peu la zizanie tout ça. Et pourtant, l’album est une belle réussite. Ils le défendent en concert et c’est une fois de plus un véritable spectacle qu’ils offrent à ceux qui viennent les voir. Je suis allé pour ma part à Bobino et c’était vraiment chouette.

Et courant octobre 2020, le groupe a annoncé la sortie prochaine d’un EP. Le 4 décembre 2020 est sorti 7 Chansons de Noël. J’étais bien obligé de venir en parler. 7 titres de 24 minutes pour fêter Noël. Mais attention à ne pas le mettre dans toutes les oreilles. Notamment les enfants qui pourraient se voir spoiler quelques informations cruciales comme l’existence ou non de… bref ! Cet EP semble officialiser une question que les fans se posaient sur les réseaux sociaux : Franck Zerbib ne semble plus faire partie du groupe. Le disque raconte 7 histoires de Noël en mode les Wriggles. Le premier morceau est une battle entre des jeunes qui ne croient pas au Père Noël et un petit bonhomme qui s’obstine à leur prouver que si, il existe (à mi-chemin entre On se la pète grave et Rebecca pour ceux qui se souviennent). Le deuxième morceau était sorti en single avec Alexis HK où les rennes ont des revendications salariales face à leur père noël de boss qui est un dur négociateur.

Clip de la révolte des rennes

Le reste de l’EP continue de nous enchanter en nous faisant rire avec toujours ces rythmes chantants et ces chœurs (tibidi tibidi oh oh oh). On aura le droit à l’arrestation par erreur du père noël. Les fans d’humour noir ne seront pas en reste avec le Dernier Noël de Papi. Le 25 décembre on célèbre la naissance de Jésus. Les Wriggles, eux, pleurent la mort de George Michael (né un 25/12). Un Père Fouettard au chômage qui complexe par rapport au Père Noël. Enfin, une lettre adressée au Père Noël.

Quelle excellente idée que cet EP léger pour les fêtes de fin d’année. Les Wriggles arrivent encore à surprendre et nous enchanter avec ce disque thématique à la fois drôle et poétique. Un disque bien réfléchi : plus court, ça faisait peut être léger, plus long ça aurait certainement lassé. Je devais (re)voir en novembre les Wriggles à Montlouis mais le confinement bis en a décidé autrement. Du coup, j’espère que quand j’irai, j’aurai aussi le droit à ces merveilles chansons de noël.

A demain !

7 chansons de Noël, par les Wriggles
Sortie le 04/12/2020 chez Blue Line Productions

Un morceau en particulier : La révolte des rennes

Les Wriggles, c’est :
– Stéphane Gourdon
– Antoine Réjasse
– Emmanuel Urbanet
– Fabien Marais

Retrouvez les Wriggles sur les différents réseaux :

Une réflexion sur « Les Wriggles – 7 Chansons de Noël (EP) »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *