19 mai 2021

Foo Fighters – Medicine at Midnight

Le groupe emmené par Dave Grohl publie son 10e album

Avril 1994. La planète rock et plus particulièrement celle du grunge est sous le choc. Kurt Cobain, leader emblématique de Nirvana vient de se donner la mort. Le guitariste de session et de tournée Pat Smear, le bassiste Krist Novoselic et le batteur Dave Grohl sont anéantis. Grohl entre en dépression pendant quelques mois avant de trouver une raison qui le fasse avancer et qui était sous ses yeux depuis le début : la musique. Il compose et enregistre seul une démo en jouant lui-même tous les instruments à l’exception d’une guitare d’accompagnement sur un morceau. En référence aux chasseurs de fantômes, il publie la démo sous le nom de Foo Fighters et la distribue à ses proches. Mais la démo tourne beaucoup plus que prévu et le titre This is a Call est diffusé à la radio. Devant ce succès imprévu, Grohl décide de publier un album, sous le format groupe cette fois-ci, l’aventure solo ne l’intéressant pas plus que ça. Il recrute Pat Smear à la guitare, Nate Mendel à la basse et William Goldsmith à la batterie. Enregistré en une semaine, le premier album du groupe, Foo Fighters, est publié en juillet 1995. Succès critique et commercial, il deviendra Disque de Platine et obtiendra le trophée du meilleur clip aux MTVs Awards. Le groupe part dans une longue tournée de presque 2 ans avant d’enregistrer le 2e album, The Colour and the Shape. Épuisé, Pat Smear quitte le groupe. Il est suivi par Goldsmith, à priori après de nombreuses disputes du fait de son peu temps d’apparition sur le disque. Le premier est remplacé par Chris Shiflett, le second par Taylor Hawkins. Pari gagnant, car les 2 sont encore en poste aujourd’hui.

De 1997 à 2017, les Foo Fighters vont alterner nouveaux albums, tournées triomphales et projets parallèles. Côté albums, le groupe publie There Is Nothing Left to Lose en 1999, auréolé du Grammy Award du Meilleur Album Rock. En 2002, l’enregistrement du 4e album One by One est entrecoupé par l’enregistrement de l’album  Songs for the Deaf de Queens of the Stone Age où Grohl assure la batterie. Aux Grammy Awards de 2003, pour la meilleure chanson Hard-rock, nous avons entre autres No One Knows des QOTSA et All My Life, 2 morceaux où joue Grohl avec 2 groupes différents. La classe. J’aurais personnellement voté pour No One Knows mais c’est All My Life qui l’emporte. 2e grammy pour le groupe, puis un 3e l’année suivante avec celui du meilleur album rock. Le 5e album In your Honor est publié en 2005. Double album, le premier est hard-rock tandis que le second est plutôt rock alternatif en acoustique. Echoes, Silence, Patience & Grace sort en 2007 et Wasting light en 2011. Entre 2, le groupe a réintégré Pat Smear dans sa formation.

Le groupe fait ensuite une pause et Grohl en profite pour finaliser Sound City, un documentaire qu’il réalise sur le célèbre studio du même nom à Los Angeles. Une bande originale de onze morceaux accompagne le documentaire, composée et jouée par Grohl mais également Corey Taylor, Josh Homme, Paul McCartney, Krist Novoselic ou encore Trent Reznor, pour ne citer qu’eux. De 2014 à 2015, le groupe, et avouons le, particulièrement Grohl, concrétise un projet d’envergure : le 8e album, Sonic Highways comporte 8 titres, traitant de thèmes différents mais surtout enregistrés dans 8 villes différentes. Une mini-série HBO de 8 épisodes est créée pour l’occasion, où chaque épisode documente les conditions d’enregistrement de l’album. Pour promouvoir l’album, une nouvelle longue tournée passe partout dans le monde. Une anecdote que j’aime beaucoup : lors d’un concert en Suède en juin 2015, Grohl tombe de scène, se fracture la jambe, file à l’hôpital pendant ses acolytes continuent le concert et Grohl revient finir le concert. ROCK AND ROLL BABY ! Fin novembre 2015, le groupe publie et distribue gratuitement un EP dédié aux victimes des attentats du Bataclan. En 2017, un presque nouveau membre intègre le groupe, Rami Jaffee aux claviers. « Presque » car il était membre de session et de tournée depuis 2005. Peu après, Concrete and Gold, le 9e album du groupe est publié. A noter la création en octobre du festival Cal JAM 17, créé par les Foo Fighters où ils jouent en compagnie des QOTSA, The Kills ou Royal Blood. En novembre 2020, il publie le single Shame shame. Le 1er janvier, c’est au tour de No Son of Mine d’être publié 2 semaines plus tard, le clip de Waiting on a War.

Medicine at Midnight, le 10e album des Foo Fighters est sorti le 5 février 2021. Coproduit par Greg Kurstin (Adèle, Paul McCartney, Pink, Lily Allen), le disque risque de décevoir les fans de la première heure. Le groupe semble en effet prendre un chemin pop/disco qui peut surprendre aux premiers abords. Dès le premier morceau, Making a Fire, on est pris de court avec un chœur féminin, type gospel, Na-na-na-na auquel nous ne sommes pas habitué. Il se trouve que le gospel est en fait la voix de Violet, fille de Grohl qui semble avoir à cœur de faire entrer sa famille dans le monde de la musique (il a récemment déclaré que l’un de ses rêves est que sa petite dernière devienne batteuse). Waiting on a War, le dernier single, prend son temps avec un départ acoustique très calme pour accélérer très progressivement et atteindre un final rock époustouflant, déjà tout taillé pour les stades. On va retrouver également du gros rock bien caractéristique du groupe sur No Son of Mine ou Holding Poison mais façon QOTSA. On fait une pause avec Chasing Birds et son côté rêveur et apaisant pour finir l’écoute avec l’ode à la joie de Love Dies Young et sa musique très dynamique.

Les Foo Fighters sortent un peu des sentiers battus et prennent quelques risques pour ce 10e album. Si la première écoute peut paraître déroutante et faire un peu peur, la seconde rassure et même si on a pas affaire au meilleur album du groupe, il n’est clairement pas à ranger dans les « mauvais ». Au contraire, les Foo Fighters se renouvellent encore 25 ans après leur début, et je pense que beaucoup de groupes devraient en prendre de la graine !

A demain !

Medicine at Midnight, par Foo Fighters
Sortie le 5 février 2021 chez RCA Records

Un morceau en particulier : No Son of Mine

Retrouvez les Foo Fighters sur les différents réseaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *