14 août 2022

Clap Your Hands Say Yes – New Fragility

Le groupe de indie rock américain n’aura pas vécu son histoire comme un long fleuve tranquille jusqu’à aujourd’hui. Après la désertion de tous ses membres, le leader Alec Ounsworth reste seul et livre un deuxième album en solo en gardant l’étiquette du groupe. Un album magnifique et émouvant

Désormais seul aux commandes de Clap Your Hands Say Yeah (CYHSY), Alec Ounsworth livre des albums de plus en plus personnel, preuve en est ce New Fragility où l’artiste se montre justement sincèrement fragile. Pendant 41 minutes, il s’interroge sur les problèmes du monde face à l’indifférence des citoyens. C’est un album que je trouve profondément entêtant et qui est loin, très loin de tout production aseptisée. Lors de l’écoute, on fait cohésion avec Ounsworth et on l’imagine à nos côtés, livrant avec complainte parfois, ses magnifiques chansons. Le chant peut parfois rappeler celui de Thom York de Radiohead. C’est très mélodique et tout en relief. Chaque morceau a son petit univers pour raconter son histoire et diffère des autres. Mention spéciale à Innocent Weight et son magnifique de quatuor de cordes qui de manière très ambiguë est mélancolique et donne du baume au cœur.

New Fragility, par Clap Your Hands Say Yeah
Sortie le 12 février 2020 chez Secretly Distribution
Production : Alec Ounsworth
Enregistré aux studios Ramble Creek
Artwork : Claire Kimock et Beth Ounsworth

Line-up :
– Alec Ounsworth : chant, guitare, clavier, basse
– Britton Beisenherz : basse
– Will Johnson : batterie

Un morceau en particulier : Innocent Weight

Les réseaux du groupe :

POUR ALLER PLUS LOIN

2004
– Création du groupe Clap Your Hands Say Yes avec Alec Ounsworth (chant, guitare, clavier), Lee Sargent (guitare), Robbie Guertin (guitare, clavier), Tyler Sargent (basse) et Sean Greenhalgh (batterie)
– Tous les membres étaient élèves au Connecticut College à New London
– Premiers concerts à Manhattan et Brooklyn

2005
– Publication du premier album éponyme Clap Your Hands Say Yes, autodistribué par le groupe. 10 morceaux sur les 12 sont écrits et composés par Ounsworth. L’album est un véritable succès et le groupe se voit obligé de tirer d’autres exemplaires
– David Bowie et David Byrne sont aperçus aux concerts de CYHSY
– Le magazine Rolling Stone leur décerne le prix Hot New Band
– Signature avec le label Wichita Recordings

2006
– Sortie du premier album en Europe en commençant par le Royaume Uni
– Publication de l’EP Fall Tour 2006 avec Architecture in Helsinki et Takka Takka

2007
– Publication du deuxième album Some Loud Thunder
– Ounsworth reste seul derrière l’écriture et la composition
– Le morceau Satan Said Dance a été classé la 95ème meilleure chanson de 2007 par Rolling Stone
– Publication sur I-tunes du Live at Lollapalooza 2007

2009
– CYHSY fait une pause et les membres se consacrent à des projets parallèles. Ounsworth publie son premier album solo, Mo Beauty, mais aussi le premier album, Skin and Bones, de son autre groupe, Flashy Python

2011
– Fin de la pause et publication du 3e album, Hysterical. C’est la douche froide et les critiques ne sont pas tendre envers le groupe à qui il est reproché de donner à ses détracteurs le bâton pour se faire battre

2012
– C’est l’hécatombe rien ne va plus. En juillet, Guertin annonce son départ du groupe pour se concentrer sur d’autres projets. 3 jours plus tard, les frères Sargent quitte la porte à son tour. Officiellement, il ne reste qu’Ounsworth et Greenhalgh

2013
– Publication de l’EP Little Moments

2014
– Publication du quatrième album Only Run qui ne plaît pas non plus aux critiques
– Greenhalgh abandonne le groupe. Ounsworth se retrouve seul

2017
– Publication du cinquième album The Tourist, le premier avec Ounsworth en solo. Il commence à remonter dans l’estime des critiques

2021
– Publication du sixième album New Fragility, clairement l’un de mes coups de cœur de l’année

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *