18 mai 2022

God Is An Astronaut – Ghost Tapes #10

A l’aube de ses 20 ans, le groupe emmené par les frères Kinsella publie son -comme son nom l’indique- dixième enregistrement, soit 9 albums et un EP. Du pop-rock atmosphérique avec un soupçon de métal: un déluge d’intensité pour le plus grand plaisir de nos oreilles

Après avoir sorti un album par an à leurs débuts, le groupe semble avoir trouvé son rythme de croisière en publiant un nouvel opus tous les 3 ans. Le 12 février dernier, c’était au tour de Ghost Tapes #10 de venir égayer nos oreilles. Véritable expérience sonore, le groupe propose des productions uniquement instrumentales, épurées de tout chant qui viendrait gêner notre concentration sur l’écoute musicale. L’album contient seulement 7 titres mais avec une durée moyenne de plus de 5 min, ceux-ci prennent le temps de se construire et avoir une structure cohérente, du moins pour le groupe. L’alternance des phases intenses et rythmées avec les passages plus calmes apportent du contraste et peuvent en effet parfois décontenancer l’auditeur qui ne sait plus où le groupe veut en venir. Avec des intensités progressives comme à l’image d’Adrift ou Barren Trees, on se laisse facilement prendre au jeu et hypnotiser par le morceau. Spectres, un poil plus métal, est explosif et nous colle au fond du siège. Les musiciens maitrisent décidément ce qu’ils font et semblent jouer avec une facilité déconcertante. Luminous Wave vient conclure l’écoute de manière douce, teel le calme après la tempête.
God Is An Astronaut n’a pas fait de compromis ici et a produit un album éperdument intense. Nul doute qu’il y a aura des gens pour critiquer le disque mais Kinsella a dit un jour « chacun de ses albums est comme une photographie ou un instantané sonore de qui nous sommes à ce moment-là ». Alors ne jugeons pas l’intensité mais uniquement la qualité technique et la maitrise des membres. Et là, force est de constater que c’est brillant.

Ghost Tapes #10, par God Is An Astronaut
Sortie le 12 février 2021 chez Napalm Records
Artwork : David Rooney

Line-up :
– Niels Kinsella : basse
– Torsten Kinsella : guitares, claviers
– Lloyd Hanney : batterie
– Jamie Dean: guitares, piano

Un morceau en particulier : Adrift

Les réseaux du groupe :

POUR ALLER PLUS LOIN

2002
– Création du groupe en Irlande, dans le Comté de Wicklow par les frères jumeaux Niels et Torsten Kinsella. Le nom God Is An Astronaut est inspiré d’une réplique du film Nightbreed (Cabal en VF) de Clive Barker
– Création du label Revive Records dans le but de pouvoir maitriser la totalité de leur œuvre
– Publication du premier album The End of the Beginning

2003
– Arrivée de Lloyd Hanney au poste de batteur

2004
– Accompagnement des chansons en concert par une diffusion en direct de visuels créés par le groupe afin d’améliorer l’émotion et la structure des morceaux

2005
– Publication du deuxième album All Is Violent, All Is Bright
– Interrogé sur la différence notable entre les 2 albums, le groupe rétorque brillamment qu’il considère chacun de ses albums comme une photographie ou un instantané sonore de qui nous sommes à ce moment-là

2006
– Publication de l’EP A Moment of Stillness
– Le disque reste 3 semaines dans le top 40 irlandais et apporte un début de notoriété conséquent au groupe
– Signature avec le label londonien Rocket Girl pour une distribution des disques en Angleterre

2007
– Publication internationale du troisième album Far from Refuge
– Première grosse tournée internationale

2008
– Le groupe se fait voler 20K$ de matériel sonore lors de leur première tournée aux USA
– Publication du quatrième album, l’éponyme God Is an Astronaut
– Tournée de 130 dates dans 20 pays

2009
– 2 tournées européens à guichets fermés

2010
– Publication du cinquième album Age of the Fifth Sun
– Intégration d’un quatrième membre, Jamie Dean, à la guitare et au piano

2012
– Réédition intégrale des albums du groupe
– Au festival Eurosonic en Irlande, le groupe propose un vrai show visuel avec une vidéo particulière accompagnant chaque morceau

2013
– Publication du sixième album Origins, distribué uniquement chez Rocket Girl

2015
– Publication du septième album Helios / Erebus

2017
– Ajout d’un membre officiel de tournées, Robert Murphy aux guitares et claviers

2018
– Signature chez le monstre Napalm Records
– Publication du huitième album Epitaph

2021
– Publication du neuvième album, Ghost Tapes #10




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *